Archives de Tag: Mode

Ah, Madeleine (soupir)

 

Mais qu’il est beau ce sac…

Il lui manque peut-être quelques centimètres à mon goût, mais très sincèrement Chloé a parfaitement réussi ses petits Madeleine. J’ai été le voir de plus près au Printemps, rien à redire (hélas) : très beau rouge, lignes simples et sobres, finitions soignées, très joli au bras.

Moi qui trouvais la maroquinerie Chloé toujours trop tarabiscotée, dorée et compliquée… Là….

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Quand Jérôme Dreyfuss s’essaie à la veste en cuir


Eh bien, comme pour les sacs, ça donne des pièces aux lignes intéressantes, au cuir tout mou et au joli tombé.

La collection est placée sous le signe de la créativité avec des manches et des cols amovibles, des doubles zip pour le côté rock, de la peau lainée pour le côté mode. Côté couleurs, du gris, du noir et du camel.

Bienvenue donc aux forcément futures icônes Paul, Steeve et Gérard, puisque ce sont là leurs petits noms… (Il manquait peut-être un peu d’inspiration, cette fois, Jérôme). Paul, passe encore ; Steeve, on pense à Mac Queen, Ok, mais lui c’était Steve et pas Steeeeeeve. Mais alors Gérard ?! Bientôt Kévin rue Jacob.

Espérons que pour la modique somme à partir de laquelle on pourra se procurer l’une de ces petites vestes (1530 € à 2060 € selon le modèle, oui, ça fait cher le Gégé) la qualité sera un peu plus au rendez-vous que pour les sacs (franges qui se faisaient la malle, cuir qui se délavait et déteignait…).

Il va de soi qu’à ce prix, si j’espère, c’est pour les autres.

Boutique Jacob
1, rue Jacob
75006 Paris France

Boutique Échaudé
11 rue de l’échaudé
75006 Paris France

2 Commentaires

Classé dans Mode

My Bag is Cool

Sur un sac tout simple (en coton bio), des sérigraphies originales qui présentent des oeuvres d’artistes (graphistes, peintres, photographes…). C’est une très bonne idée, et c’est Cool and The Bag.

Des sacs édités en série limitée, faciles à porter, loin des it-bags mais avec un bon potentiel trendy… Pour la modique somme de 12,90 euros l’un.

En ce moment, on trouve sur le site la collection Dan Hillier, qui ne laisse pas indifférent : on adore, ou on déteste. Un univers avec une pointe d’ésotérisme et de merveilleux, une touche rétro, et une grosse dose d’originalité. Difficile de faire son choix parmi les 8 modèles de sacs proposés.

Côté pratique, l’expédition est très rapide et soignée. Le service client est top, réactif et disponible (merci Damien !). Et on a plaisir à naviguer sur le site, ce qui ne gâche rien.

J’ai hâte de voir les prochaines collaborations !

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Quand vient la fin de l’été…

… Mais encore faudrait-il qu’il y ait eu vraiment été…

On a envie de s’acheter des petites choses toutes douces en prévision de l’hiver.

Un look Isabel Marant, facile à porter

Un manteau rouge Sessun, moins facile à porter

Une robe en laine Sessun, très joliment coupée, à suspense : grattera, grattera pas ? Boulochera, boulochera pas ?

Un gilet tout doux American Vintage

Une crème, ici Caudalie, pour cocooner un peu la peau

Des livres

Un plaid en mohair Soft Grey, pour aller avec les livres

Du thé

Des bougies

J’adore l’hiver !

2 Commentaires

Classé dans Beauté, Culture, Food, Mode

Ouh La Vilaine… Lulu !

J’ai offert à l’une de mes meilleurs amies cette bande dessinée que l’on doit à Yves Saint Laurent. Je ne sais pas si elle l’a appréciée autant que moi, mais pour ma part, j’en ai vraiment beaucoup aimé le ton.

La Vilaine Lulu a été créée par Saint Laurent en 1956. Impertinente et parfois même franchement méchante, la Vilaine Lulu est toujours accompagnée de son gros rat blanc qui ne s’exprime qu’en anglais. Elle observe avec ironie le monde qui l’entoure, n’hésitant pas à donner son avis à grands renforts de « Schmuck » et de « Pluck« , ses deux expressions favorites.

Bien loin de Camille et Madeleine, Les Petites Filles Modèles de la Comtesse de Ségur, Lulu montre régulièrement sa culotte (Petit Bateau), joue des tours pendables à ses petits camarades à qui elle inspire à la fois terreur et fascination, fricote avec un vieux beau, Gontran Pontchartrin (qui a l’âge d’être son grand-père), boit, fume et gifle sa gouvernante. Sa tenue extravagante est inspirée d’un déguisement porté par un collaborateur de Saint Laurent, à l’époque où il travaillait chez Dior. On lit ainsi sur la quatrième de couverture :

« Nous étions jeunes et nous nous amusions beaucoup. Souvent, après six heures, un collaborateur de Christian Dior se déguisait. Un soir, il avait remonté ses pantalons jusqu’aux genoux. Je me souviens, il portait de longues chaussettes noires. Dans la cabine des mannequins, il avait trouvé un jupon de tulle rouge et un chapeau de gondolier. Tout petit, presque inquiétant, avec son air têtu et rusé, il m’avait impressionné et je lui avais dit : « Tu es la vilaine Lulu » ».

La BD a été récemment rééditée, dans sa version originale, aux éditions de La Martinière.

Au cas où on aurait eu quelques doutes après lecture ?

Poster un commentaire

Classé dans Culture, Mode

Trop de fleurs tue la fraîcheur ?

photo : lesiteduvintage.com

Quand j’étais petite, ma maman me traînait régulièrement chez Laura Ashley. Je pestais un peu, parce qu’il n’y avait que des vieilles dames dans cette boutique ou des « Marie-Chantal » (ma mère n’appartenant bien sûr à aucune de ces catégories). C’était un peu la corvée, mais comme j’étais une enfant bien élevée je ne râlais pas (trop).

Mon affection pour le Liberty et les tissus imprimés en général remonte sans doute à cette époque.

J’ai donc eu tendance à acheter, dès que j’ai été en âge de faire moi-même les boutiques, seule avec mon portefeuille, des pièces avec des imprimés à petites fleurs (vichy aussi, mais c’est une autre histoire). Il va sans dire que j’ai souvent entendu au lycée ou à la fac « c’est quoi ce gilet de mémé ? » ; « sympa ta robe, tu l’as piquée aux Vamps ou tu l’as trouvée chez ta grand-mère ?« .

Un petit côté Cacharel revival, les années 70, Laura Ingalls décalée… Et puis je fais ce que je veux d’abord. Bon.

En 2009, Cacharel a ouvert une boutique éphémère de 200m2, rue d’Uzès à Paris, et réédité ses modèles phares pour célébrer ses 50 ans. L’occasion de shopper quelques jolies pièces en coton. En 2009, la fleur restait encore assez fraîche et n’avait pas perdu sa délicatesse.

Aujourd’hui, des imprimés à fleurs, on en voit partout, sur des tissus moches et sans aucune tenue, des pantalons sarouel, du combishort, de la robe bustier, du débardeur, de la jupe patineuse, la fleur s’étale sur tout et n’importe quoi. Du coup, un peu ras-le-bol, de la fleur…

Vivement que la mode fane !

Heureusement, on voit aussi des choses très réussies, les Bensimon liberty, les robes Sessun ou les besaces Upla, par exemple…

En attendant des jours meilleurs !

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Envie(s) de plage

Dans deux semaines, la plage… Et les envies qui vont avec !

Une petite tunique Antik Batik, parfaite pour la plage, Be boutique, 53 euros

Une ceinture tressée pour aller avec, Masscob sur Modetrotter, 39 euros

Des espadrilles toutes simples, blanches, Espadrilles Mauleon, 6,90 euros

Un nouveau rouge pour l’été, OPI

Une fouta en nid d’abeille, Miareva, 15 euros


Un petit panier en osier tout simple, en feuilles de palmiers et cuir, Babouche-maroc, 17,90 euros

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, Mode