Archives de Tag: Huile

Envies de mars

Allez, on reprend les bonnes habitudes de fin de mois initiées par Teddy avec une mini wish-list beauté pour l’arrivée du printemps…

Hydramax + Active, Chanel

Risque de craquage : 200%

Un des nombreux petits plaisirs du printemps : retrouver cette crème qui est un must-have absolu pour moi ! Elle est parfaite en termes d’hydratation, de parfum et de texture. Je la rachète chaque année.

Huile démaquillante, Shu Uemura

Risque de craquage : 70 %

Force est de constater pour avoir exhumé du placard une huile démaquillante Chanel que l’huile reste la texture idéale pour éliminer le maquillage… Au détour de petits craquages sur le stand Nars du Bon Marché, je lorgne depuis quelques semaines sur les huiles démaquillantes Shu Uemura, incontournables du genre. Petit bémol et pas des moindres : le prix (de mémoire, dans les 70-75 € les 450 ml)...

Essence absolue, Shu Uemura

Risque de craquage : 50%

J’ai eu l’occasion de découvrir chez ma coiffeuse cette huile au camélia qui sent divinement bon et fait les cheveux tout doux. Je vais essayer de terminer mon huile Orofluido avant…

Masque nutrition extrême, Phyto

Risque de craquage : 50%

Un peu moins chère que son équivalent chez Furterer, la gamme Phyto Karité me fait de l’oeil depuis quelque temps…

Poster un commentaire

Classé dans Beauté

Orofluido, élixir de beauté capillaire

Orofluido… Je n’aime pas tellement le nom, trop de « o » qui au lieu de faire chic, ce qui était sans doute l’intention de départ, finissent par faire cheap, surtout le « o » final,  mais force est de constater que, outre son packaging très réussi, ce produit est vraiment efficace. Cet « élixir de beauté pour les cheveux » est développé par Revlon et mise sur sa facilité d’application (sur cheveux essorés ou secs), sa qualité d’absorption (le produit n’alourdit pas et ne laisse pas de résidus) et son efficacité (quand même !) : « douceur, légèreté et brillance incomparables« , nous promettent les marketeux de chez Revlon.

Côté ingrédients, de l’huile d’argan, riche en vitamine E, qui renforce la fibre ; de l‘huile de Chypre, antioxydant qui combat les radicaux libres et qui adoucit le cheveu et lui apporte du volume ; de l’huile de lin, pleine d’acides gras insaturés qui lisse et referme la cuticule (ce qui favorise la brillance), et des petites cochonneries chimiques. Côté compo, ça donne : cyclopentasiloxane, cyclotetrasiloxane, dimethiconol, argania spinosa kernel oil, cyperus esculentus root oil, parfum, isopropyl palmitate, linum usitatissimum (linseed) seed oil, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, CI 47000 (yellow 11), CI 26100 (Red 17).

Une composition pas extra extra avec des silicones en tête de liste et l’hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, qui provoque chez certains des allergies de contact.

Résultat ?
Promesses tenues, comme dirait l’autre.

La texture est étonnante, pas du tout liquide, et pénètre très bien, sans effectivement laisser le moindre résidu. Les cheveux sont plus doux et plus souples. L’odeur, ambrée-vanillée, est délicieuse, elle est raffinée et pas trop présente sur les cheveux (pas comme certaines odeurs chimico-cheap qui tiennent hélas jusqu’au shampooing d’après).

Conclusion : un gros bémol quand même côté compo, mais cette huile est vraiment top. Son prix ? Une vingtaine d’euros pour le flacon de 100 ml, vendu avec 3 échantillons de 5 ml pour faire découvrir l’huile ou partir en voyage avec…

1 commentaire

Classé dans Beauté

L’Huile capillaire Karité/Argan Le Petit Marseillais : la bonne surprise

Toujours dans le cadre de ma lutte anti botte de foin, j’ai testé cette petite huile « nutrition intense » à l’huile de karité et huile d’argan, nouveauté de notre ami Le Petit Marseillais. Une marque que j’aime plutôt bien, même si elle a souvent tendance à surfer sur la vague d’un marketing très axé « nature » alors que les compos ne suivent pas toujours.

En matière d’huiles, la concurrence est rude : L’Huile Prodigieuse de Nuxe, L’Huile de Palme de Leonor Greyl et L’Huile sensorielle de Liérac occupent déjà ma salle de bain. Je ne misais pas forcément grand chose sur cette petite huile qui, pourtant, s’est révélée largement à la hauteur, pour ne pas dire très à la hauteur si on envisage son rapport qualité-prix (environ 7 euros me semble-t-il).

Plutôt pratique, le contenant en plastique est léger et ne casse pas… Je garde un mauvais souvenir d’une Huile de Palme fraîchement sortie de son Sephora et cassée lors de sa première utilisation… 29 euros par terre…. Et autant d’huile à éponger…

L’huile s’applique bien (pratique, le spray… C’est un peu ce qui manque à L’Huile de Palme). J’ai laissé poser la première fois un quart d’heure par manque de temps, et quelques heures la fois d’après, eh bien même en 15 minutes les cheveux avaient bien profité des bienfaits de l’huile. Ils étaient beaucoup, beaucoup moins secs. Elle se rince bien, pas besoin de faire 36 shampooings.

Quant au résultat, il a tendance à durer dans le temps (j’entends par là que même si on ne l’applique pas à chaque shampooing, les cheveux gardent un aspect brillant et restent mieux nourris). L’odeur est agréable, même si elle manque un peu de finesse : elle me rappelle un jeu sur les parfums que nous adorions avec mon frère, quand nous étions enfants…(ce qui n’engage que moi).

Un effort a été fait sur la compo, sans paraben :

Glycine Soja Oil, Parfum, Argania Spinosa Kernel Oil, Butyspermum Parkii Oil, Lecithin, Ascorbyl Palmitate, Alpha-Ismethyllonone, Benzyl Salicylate, Coumarin, Linalool, Limonene

Je n’envisage cependant pas de clouer au pilori les 3 huiles précitées :

La Nuxe est la plus polyvalente, et son odeur d’été reste un must

La Liérac est très agréable à appliquer sur le visage, j’aime beaucoup

Et la Leonor Greyl est un de ces must-have pour cheveux secs qui est très efficace en soin « profond ». Mais qui revient trop cher en soin régulier…

En conclusion, donc : une huile au très bon rapport qualité-prix, que l’on peut utiliser en soin régulier.

Poster un commentaire

Classé dans Beauté