Archives de Catégorie: Mode

Ah, Madeleine (soupir)

 

Mais qu’il est beau ce sac…

Il lui manque peut-être quelques centimètres à mon goût, mais très sincèrement Chloé a parfaitement réussi ses petits Madeleine. J’ai été le voir de plus près au Printemps, rien à redire (hélas) : très beau rouge, lignes simples et sobres, finitions soignées, très joli au bras.

Moi qui trouvais la maroquinerie Chloé toujours trop tarabiscotée, dorée et compliquée… Là….

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Quand Jérôme Dreyfuss s’essaie à la veste en cuir


Eh bien, comme pour les sacs, ça donne des pièces aux lignes intéressantes, au cuir tout mou et au joli tombé.

La collection est placée sous le signe de la créativité avec des manches et des cols amovibles, des doubles zip pour le côté rock, de la peau lainée pour le côté mode. Côté couleurs, du gris, du noir et du camel.

Bienvenue donc aux forcément futures icônes Paul, Steeve et Gérard, puisque ce sont là leurs petits noms… (Il manquait peut-être un peu d’inspiration, cette fois, Jérôme). Paul, passe encore ; Steeve, on pense à Mac Queen, Ok, mais lui c’était Steve et pas Steeeeeeve. Mais alors Gérard ?! Bientôt Kévin rue Jacob.

Espérons que pour la modique somme à partir de laquelle on pourra se procurer l’une de ces petites vestes (1530 € à 2060 € selon le modèle, oui, ça fait cher le Gégé) la qualité sera un peu plus au rendez-vous que pour les sacs (franges qui se faisaient la malle, cuir qui se délavait et déteignait…).

Il va de soi qu’à ce prix, si j’espère, c’est pour les autres.

Boutique Jacob
1, rue Jacob
75006 Paris France

Boutique Échaudé
11 rue de l’échaudé
75006 Paris France

2 Commentaires

Classé dans Mode

C’est l’hiver ? On s’en fiche ! Mamie tricote

J’ai très envie de commander sur Golden Hook depuis sa création, il y a deux ans. En général, il suffit que le concept soit un peu original, et hop, je saute ! Et là il l’est plus qu’un peu.

Golden Hook, c’est la possibilité de créer un bonnet ou une écharpe (à quand les moufles ?), en choisissant les dimensions, le type de maille (mousse, point de riz, etc) et la couleur. Pour les bonnets, on peut aussi choisir le type de laine. Le site propose également des séries limitées (noeud pap, cravate, etc). Bon, jusque là…

Golden Hook, c’est aussi :

Des petits moutons qui fournissent la laine (rien d’anormal) mais qui ont l’air de vivre heureux dans les Alpes du Sud

Et surtout, surtout, surtout… Des petites mamies trop mignonnettes qui tricotent la chose et qui complètent ainsi leur retraite. Au moment de valider sa commande, on sélectionne sa mamie (Sarah, 85 ans, fan de la Roue de la Fortune, Simone, 64 ans, qui aime tellement tricoter qu’elle confectionne des petits pulls pour son chien, Claude, ancienne capitaine de hand…) et hop, c’est parti ! Et une fois son bonnet/écharpe reçu(e), on peut lui envoyer un petit mot…

Ce n’est pas donné (après petite simulation, mon écharpe me revient à 198 euros, il va falloir que je transige sur les dimensions…) mais la qualité se paie (pas d’acrylique toute moche, pas de fabrication à la chaîne par un enfant exploité)… Et puis je crois que même si je demande très gentiment à ma grand-mère de me tricoter une écharpe de 40 cm sur 200 cm, je risque soit un refus (ma chérie, tu sais j’ai toujours préféré le crochet), ou de subir un délai relativement conséquent (novembre 2015)

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Kate Moss for Longchamp

Depuis huit saisons, Kate Moss incarne l’image de la célèbre Maison. Une pérennité qui a débouché, l’année dernière, sur une collaboration plus poussée, Longchamp ayant proposé à son égérie de dessiner une collection de sacs.

A la question : « Qu’attendez-vous d’un sac ? » Miss Moss répond : « Pour moi, le sac idéal doit avant tout être confortable, et léger. Je transporte tellement de choses que mes sacs sont remplis à ras bord. Si le sac est déjà lourd au départ, je n’arriverai jamais à le porter. Je voulais aussi quelque chose de durable et de fonctionnel. Certains sacs ont une fâcheuse tendance à rester tout le temps ouverts, et je trouve cela très peu pratique. »

On est d’accord.

Et force est de constater que le résultat de cette collaboration est très réussi. Les cuirs sont beaux, les couleurs sublimes… L’année dernière, j’avais particulièrement craqué sur le Gloucester et ses proportions parfaites, (craquage néanmoins non concrétisé…) mais l’inspiration très vintage de cette deuxième collection a tout pour plaire…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 Commentaires

Classé dans Mode

My Bag is Cool

Sur un sac tout simple (en coton bio), des sérigraphies originales qui présentent des oeuvres d’artistes (graphistes, peintres, photographes…). C’est une très bonne idée, et c’est Cool and The Bag.

Des sacs édités en série limitée, faciles à porter, loin des it-bags mais avec un bon potentiel trendy… Pour la modique somme de 12,90 euros l’un.

En ce moment, on trouve sur le site la collection Dan Hillier, qui ne laisse pas indifférent : on adore, ou on déteste. Un univers avec une pointe d’ésotérisme et de merveilleux, une touche rétro, et une grosse dose d’originalité. Difficile de faire son choix parmi les 8 modèles de sacs proposés.

Côté pratique, l’expédition est très rapide et soignée. Le service client est top, réactif et disponible (merci Damien !). Et on a plaisir à naviguer sur le site, ce qui ne gâche rien.

J’ai hâte de voir les prochaines collaborations !

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Quand vient la fin de l’été…

… Mais encore faudrait-il qu’il y ait eu vraiment été…

On a envie de s’acheter des petites choses toutes douces en prévision de l’hiver.

Un look Isabel Marant, facile à porter

Un manteau rouge Sessun, moins facile à porter

Une robe en laine Sessun, très joliment coupée, à suspense : grattera, grattera pas ? Boulochera, boulochera pas ?

Un gilet tout doux American Vintage

Une crème, ici Caudalie, pour cocooner un peu la peau

Des livres

Un plaid en mohair Soft Grey, pour aller avec les livres

Du thé

Des bougies

J’adore l’hiver !

2 Commentaires

Classé dans Beauté, Culture, Food, Mode

J’aime mon Carré

Il s’en vend un dans le monde toutes les trente minutes. 

Iconique et intemporel, le carré Hermès est l’un de ces (rares) accessoires que l’on se transmet de mère en fille. Dire « mon carré Hermès » relève presque du pléonasme :  on dira plutôt « où ai-je mis mon carré ? » Et tout le monde comprendra.

Du dessin à la commercialisation, il faut presque deux ans pour qu’il vienne au monde. Du classique « Brides de gala » aux imprimés floraux ou plus contemporains, en passant par la très belle série réalisée en hommage à l’Inde : le choix est vaste. La carréothèque Hermès rassemble ainsi plus de 1500 modèles depuis la première création : « Jeu des omnibus et Dames Blanches » (1937).

La Maison créé l’événement à travers l’opération « J’aime mon Carré » lancée aux quatre coins du monde le 15 juillet dernier. Un projet imaginé par la directrice artistique de la soie d’Hermès, Bali Barret. « J’aime mon carré » est la mise en images, sous la forme d’un fanzine, de l’histoire de quatre filles avec leur foulard Hermès. C’est ce qui fait la force de cet accessoire de luxe : sa facilité à être porté et décliné au quotidien, noué autour du cou, porté en bandeau,  en ceinture…

Les photos seront dévoilées le 26 juillet sur le site jaimemoncarre.com. Pas inutile, un mode d’emploi sur les différentes manières de nouer son carré sera mis en ligne sur le site, sous la forme de « cartes à nouer ».

Quatre foulards (trois modèles de carrés en twill de soie  et un losange en cachemire) seront vendus chez Colette du 27 septembre au 16 octobre.

A lire : Le Carré Hermès, Nadine Coleno, paru aux Editions du Regard.

Poster un commentaire

Classé dans Mode